Nummus bible II
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Quelques siliques remarquables : visite à la BNF

Aller en bas

Quelques siliques remarquables : visite à la BNF Empty Quelques siliques remarquables : visite à la BNF

Message par Siliquae le Jeu 9 Juil - 16:06

Bonjour à tous,
Avant le confinement de la Covid19, j'avais commencé à faire le tour des musées et de leur médailler. Je n'ai pu faire qu'une première visite à la BNF, la deuxième a été annulée et mes deux autres rendez-vous aussi. Je recommence en septembre avec bien sur le musée Puig de Perpignan, ainsi que le fond du musée de Carcassonne.

Lors de ma visite à la BNF, j'ai fait un compte rendu disponible au téléchargment ici.

Pour la base, je crois que quelques unes ne sont pas encore enregistrées.


JULIEN II  - TREVES - Imitation



Quelques siliques remarquables : visite à la BNF 02010
Crédit photo : :copyright:Cabinet des médailles - BNF Paris
Silique réduite, 06/11/355 - 04/04/357-357, Imitation
A/ FL CL IVLIANVS NOB CAES
Dominus Noster Claudius Flavius Iulianus Pius Felix Augustus, Notre Seigneur Flavius Claude Julien Pieux et Heureux Auguste
Buste à droite, drapé et cuirassé, tête nue.
R/ VOTIS/V/MVLTIS/X//TR
Votis quinquennalibus/Multis decennalibus. Vœux pour le cinquième anniversaire de règne et plus pour les dix ans à venir
Légende en 4 lignes dans une couronne de lauriers fermée.
06/11/355 - 04/04/357Argent 900/1000, poids observé autour de 1.46 Gr
Imitation
Commentaires :
Le poids est 45% en dessous du poids attendu des siliques de cette époque (3.3 gr). La titulature sans césure, indiquant un césar mineur par rapport à Constance II, l'auguste dominant, n'a été utilisée qu'entre l'accession en 355 et avril 357 par l'atelier d'Arles (RIC 255). L'usure de la monnaie ne semble pas justifier de cette différence de poids à l'émission.
Droit:
L’atelier de Trèves n’a pas frappé pour Julien II césar, et en tout cas pas avant 360 pour les émissions au nom de Julien, la titulature semble tout à fait officielle mais le portrait quelques peu stylisé, en tout cas en dehors des portraits utilisés par les ateliers officiels de cette période. La titulature longue nous indique une frappe antérieure au mois d’avril 357
Revers:
l’aspect général est lui aussi tout à fait conforme à celui attendu pour des quinquennalia. Le lettrage est aligné, la typographie régulière. L’exergue est identique à ceux utilisés par l’atelier de Trêve à cette période (TR avec ou sans palme).

Il existe une autre monnaie votive et très ressemblante à cette émission (n°1986 de la base), mais sans liaison de coin apparente, portant également les attributs de l’atelier de Trèves. Elle est aussi classée comme une imitation, au portrait du droit légèrement frustre et à légende du revers comportant une anomalie, le «S» de VOTIS frappé comme un «C» rétrograde.
Quelques siliques remarquables : visite à la BNF 01986

Monnaie issue de la collection du cabinet des médailles de la BNF.
Fiche de la monnaie sur la base Siliquae


JULIEN II  - LYON - Imitation - prototype RIC VIII.LY.218


Quelques siliques remarquables : visite à la BNF 02013
Crédit photo : :copyright:Cabinet des médailles - BNF Paris
Silique, 01/11/360 - 01/11/362-362, Imitation
A/ FL I C IVAII-AS III AVG
Flavius Claudius Iulianus Perpetuus Augustus, Flavius Claude Julien Perpétuel Auguste
Buste à droite, drapé et cuirassé, tête diadémée (Perles).
R/ T/AOVIS/VLTIS/X//IIVISG
Votis quinquennalibus/Multis decennalibus. Vœux pour le cinquième anniversaire de règne et plus pour les dix ans à venir
Légende en 4 lignes dans une couronne de lauriers fermée.
01/11/360 - 01/11/362Argent 900/1000, poids observé autour de 1.6 Gr
Imitation - prototype RIC VIII.LY.218, RSC 163†a,  BASTIEN MANQUE
Commentaires :
Le poids de cet exemplaire, 1.60 gr, est faible et inférieur de 30  % à celui attendu pour une silique officielle de cette période (2.2 Gr).
Droit :
Le style de cette monnaie est dégénéré. Le portrait de Julien II frustre, la tête ornée d'un diadème perles et le buste cuirassé. La titulature est très largement fautée, même dégénrée, avec plusieurs  lettres manquantes dans le nom de l'émetteur (IVLIA-NVS) et des lettre "I" posées en remplacement ou en surplus. Manifestement, le scriptor ne connait pas le latin.
Revers :
La légende est fantaisiste, le lettrage est dégénéré et semble avoir été écrit dans un désordre surprenant qui nous indique une contrefaçon certaine. L'exergue est également dans le même style "barbare". Bien souvent ces exergues d’imitations sont en IIG, d’où l’attribution à l’atelier de Lyon. Ici, les lettres VIS ont été ajoutées, sans que l’on puisse en comprendre la signification.
Cependant, si on prend la peine de remettre la légende dans un ordre plus académique, on obtient : AOTIS/V/VLTIS/X. Il devient alors plus évident de la rapprocher du groupe d’imitations de la n° 2014.

Exemplaire présent au cabinet des médailles de la BNF (Paris).
Fiche de la monnaie sur la base Siliquae


JULIEN II  - LYON - Imitation - prototype RIC VIII.LY.218


Quelques siliques remarquables : visite à la BNF 02014
Crédit photo : :copyright:Cabinet des médailles - BNF Paris
Silique, 01/11/360 - 01/11/362-362, Imitation
A/ FL I CL IVA-NVS PP AVG
Flavius Claudius Iulianus Perpetuus Augustus, Flavius Claude Julien Perpétuel Auguste
Buste à droite, drapé et cuirassé, tête diadémée (Perles).
R/ OTIS/V/VITIS/X//IIG
Votis quinquennalibus/Multis decennalibus. Vœux pour le cinquième anniversaire de règne et plus pour les dix ans à venir
Légende en 4 lignes dans une couronne de lauriers fermée.
01/11/360 - 01/11/362Argent 900/1000, poids observé autour de 1.06 Gr
Imitation - prototype RIC VIII.LY.218, RSC 163†a,  BASTIEN MANQUE
Commentaires :
Le poids de cet exemplaire, 1.06 gr, est très faible et inférieur de 50  % à celui attendu pour une silique officielle de cette période (2.2 Gr).
Droit :
le style de cette monnaie est assez proche de celui des émissions officielles. Le portrait de Julien II, la tête ornée d'un diadème perles et le buste cuirassé, sont semblables aux gravures contemporaines. La titulature est très largement fautée, avec plusieurs lettres manquantes dans le nom de l'émetteur. On remarque ici la typographie particulière des lettre L inversées
Revers :
la légende est fautée, des lettres manquent. L'exergue est également dans le même style, et bien souvent ces exergues d’imitations en IIG sont attribuées à l’atelier de Lyon.

Exemplaire présent au cabinet des médailles de la BNF (Paris). Acheté le 05/08/1867 au fond d'une collection privée (ex coll. viconte de L'Espine).
Fiche de la monnaie sur la base Siliquae


JULIEN II  - ARLES - Imitation - prototype RIC VIII.AR.310


Quelques siliques remarquables : visite à la BNF 02015
Crédit photo : :copyright:Cabinet des médailles - BNF Paris
Silique, 03/11/362 - 16/06/363-363, Imitation
A/ D N FL CL IVL-IANVS P F AVG
Flavius Claudius Iulianus Perpetuus Augustus, Flavius Claude Julien Perpétuel Auguste
Buste à droite, drapé et cuirassé, tête diadémée (Perles).
R/ VOT/X/MVLT/XX//CONST
Votis decennalibus/Multis vicennalibus. Vœux pour le dixième anniversaire de règne et pour le vingtième à venir
Légende en 4 lignes dans une couronne de lauriers fermée. Un aigle dans le médaillon.
03/11/362 - 16/06/363Argent 900/1000, poids observé autour de 1.66 Gr
Imitation - prototype RIC VIII.AR.310, RSC 148†c,  FERRANDO II MANQUE
Commentaires :
Le poids de cette silique est inférieur de plus de  25% à celui des émissions contemporaines.
Avers :
Cette titulature, avec la césure L-I, bien qu'officielle, n'est utilisée dans l'atelier d'Arles que pour la frappe de la série de siliques RIC 310. Le buste de Julien est ici barbu.
Revers :
Aucune émission officielle de l’atelier d’Arles n’a été observée sans la marque d’officine (P, S, T), à l’exception de la RIC 260. Elle est ici absente, et ce n’est ni un oubli du graveur, ni un toujours possible «coin bouché» qui nous en prive : il n’y a tout simplement pas la place pour cette lettre d’officine. Il s'agit du troisième exemplaire que nous avons retrouvé avec cette marque CONST, sans indication de l'officine (voir dans la base Siliquae la n°1852). Les deux autres exemplaires, sans liaison de coin avec ce troisième, mais eux deux issus des mêmes paires de coins, proviennent pour l’un d'un trésor de siliques et de solidus, dit de West Norfolk, trouvé en Angleterre en 2015, étudié et déclaré au P.A.S. sous la référence 748247 (2.03 gr) : https://finds.org.uk/database/artefacts/record/id/748247
pour l’autre d’un lieu assez éloigné (East Lindsey) et déclaré lui aussi au P.A.S. sous le numéro 209720 (1.76 gr) : https://finds.org.uk/database/artefacts/record/id/209720

Fiche de la monnaie sur la base Siliquae


JULIEN II  - ARLES - Imitation - prototype RIC VIII.AR.255

Quelques siliques remarquables : visite à la BNF 02012
Crédit photo : :copyright:Cabinet des médailles - BNF Paris
Silique, 06/11/355 - 04/04/357-357, Imitation
A/ FL CL IVLIANVS NOB CAES
Claudius Flavius Iulianus Nobilius Caesar, Flavius Claude Julien Noble César
Buste à droite, drapé et cuirassé, tête nue.
R/ ANEPIGRAPHE//CON
Une étoile dans une couronne de lauriers fermée.
06/11/355 - 04/04/357Argent 900/1000, poids observé autour de 1.41 Gr
Imitation - prototype RIC VIII.AR.255, RSC 170†,  FERRANDO II 1370
Commentaires :
Le poids de l'exemplaire, 1.41 Gr, est très faible et inférieur de 55% à ceux des émissions de la période. Les siliques de cette époque sont frappées en général au 1/96e de la livre, soit 3.3 gr. La différence de poids, très importante, fait pencher l'origine de cette silique vers une imitation contemporaine.
Seuls les ateliers d'Arles et d'Antioche ont émis des siliques de ce type là. Avec cette légende d'avers, sans césure, il s'agit forcément d'une imitation de celui d'Arles.
Droit :
Le portrait au droit de cette monnaie est frustre. La titulature est conforme à celle officielle de cette référence, même si le C de CAES semble avoir été «bouché». La titulature longue nous indique une frappe antérieure à 357 .
Revers :
La monnaie a subi les outrages du temps et il est difficile de bien caractériser l’étoile. Il n’y pas de place à l’exergue pour la lettre d’officine, le T de la troisième qui émet à cette époque pour Julien, la première et la seconde se réservant pour Constance II. Ce qui conforte l’idée d’une frappe imitative. A l’exception de la votive RIC 260, dont l’authenticité reste à démontrer, aucune frappe de l’atelier d’Arles n’a été faîte sans lettre d’atelier. La note de bas de page du RIC p.201 précise que quelques monnaies des deux émetteurs (Constance et Julien) ont la marque d'atelier CON, sans aucune lettre d'officine. Il est plus probable que les graveurs aient omis d’ajouter la lettre appropriée plutôt que le fait que cette variété constitue une émission distincte ; on peut souvent constater que la lettre désignant l'officine est détachée du nom, comme si elle avait été insérée séparément.

A rapprocher de la n°1525 (identique mais avec une césure dans la titulature du droit).
Quelques siliques remarquables : visite à la BNF 01525

Exemplaire unique présent au Cabinet des médailles - BNF Paris (1.41 gr), et acheté le 05/08/1867 à un collectionneur privé, ex coll. viconte De Lespine (25/06/1867 - lot 524, décrite  par erreur de lecture avec un,e exergue en T.CON).

Fiche de la monnaie sur la base Siliquae
Siliquae
Siliquae
Wikinummus
Wikinummus

Messages : 3243
Date d'inscription : 05/11/2011
Age : 63
Localisation : haute-Garonne

http://www.siliques.fr

Revenir en haut Aller en bas

Quelques siliques remarquables : visite à la BNF Empty Re: Quelques siliques remarquables : visite à la BNF

Message par elagabale2000 le Jeu 9 Juil - 18:29

Pour la 1ère le poids pourrait correspondre à une demi silique officielle, le portrait est particulièrement beau et le style général très bon scratch

Merci pour toute cette récolte Quelques siliques remarquables : visite à la BNF 49873 Quelques siliques remarquables : visite à la BNF 49873

elagabale2000
elagabale2000
Créateur du site
Créateur du site

Messages : 26695
Date d'inscription : 23/09/2010
Age : 47
Localisation : Nîmes

https://www.nummus-bibleii.com

Revenir en haut Aller en bas

Quelques siliques remarquables : visite à la BNF Empty Re: Quelques siliques remarquables : visite à la BNF

Message par Michel P le Sam 11 Juil - 11:06

D'accord avec David, pour la 1ère, le style est très bon. scratch
Michel P
Michel P
Miliarense Lourd
Miliarense Lourd

Messages : 3600
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 52
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Quelques siliques remarquables : visite à la BNF Empty Re: Quelques siliques remarquables : visite à la BNF

Message par Siliquae le Sam 11 Juil - 12:32

elagabale2000 a écrit:Pour la 1ère le poids pourrait correspondre à une demi silique officielle, le portrait est particulièrement beau et le style général très bon

Donc émission avant 357 (3.36 gr), ici 1.46 gr soit en gros 50% de moins, demi-silique.
Une donativa ? A quelle occasion ? La venue à Trèves de Julien en 357 après la libération de Coblence ?
Mais le RIC indique qu'il n'y a eu aucune émission d'argent entre 355 et 360 pour l'atelier de Trèves.

J'avoue que ces émission autour de 1.70 gr m'envoutent, mais me font tourner chèvre....
Siliquae
Siliquae
Wikinummus
Wikinummus

Messages : 3243
Date d'inscription : 05/11/2011
Age : 63
Localisation : haute-Garonne

http://www.siliques.fr

Revenir en haut Aller en bas

Quelques siliques remarquables : visite à la BNF Empty Re: Quelques siliques remarquables : visite à la BNF

Message par elagabale2000 le Sam 11 Juil - 14:38

Ce n'est que de l'hypothèse ...

Pierre Bastien dans son ouvrage "Monnaie et Donativia au bas-empire" parle d'un donativium pour le consulat de 356 et l'élévation de Julien II au césarat fin 355, aucune émission relevée pour Trèves mais pour Arles notamment il y a eu des multiples, sous-multiples d'or, solidi, miliarense, argentei ....
elagabale2000
elagabale2000
Créateur du site
Créateur du site

Messages : 26695
Date d'inscription : 23/09/2010
Age : 47
Localisation : Nîmes

https://www.nummus-bibleii.com

Revenir en haut Aller en bas

Quelques siliques remarquables : visite à la BNF Empty Re: Quelques siliques remarquables : visite à la BNF

Message par Al.cofribas le Dim 12 Juil - 16:06

Quelques siliques remarquables : visite à la BNF 134612 ballade productive,  Quelques siliques remarquables : visite à la BNF 49873 pour le partage Quelques siliques remarquables : visite à la BNF 2698908354
Al.cofribas
Al.cofribas
Miliarense Lourd
Miliarense Lourd

Messages : 4398
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 53
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum